DON pour l'AFCEL afin de conforter le Pôle des Arts du Livre (cliquer sur le logo ci-dessous)

ADHÉSION & ABONNEMENT via HELLOASSO par CB sans frais (cliquez sur le logo ci-dessous)

Notre partenaire privilégié

jeudi 13 janvier 2011

RECHERCHES : A identifier


Dans le 'Bookplate Journal' de Septembre 2010 de la Bookplate Society d'Angleterre, il y a un article sur les ex-libris gravés par l'artiste George Bailey de Derby (1832-1925) en Angleterre. Il est supposé que cet ex-libris, illustré ci-dessus, est pour La Sultana d'Eldir.
Jusqu'à ce jour nous n'avons n'a rien trouvé sur cette personne.




Nous avons un exemplaire de cet ex-libris avec une inscription manuscrite "Robert BIGSBY GMC Ordre Imp Asiatique" qui peut donner un indice. Comme l'ex-libris a une devise française 'N'EST NOBLESSE QUE VERTU' je pense que la Sultana pourrait être française et que la remarque "Ordre Imp Asiatique" adressée à Robert Bigsby, un collectionneur anglais, pourrait faire référence à la médaille d'un Ordre d'Honneur français "Ordre Impérial Asiatique" inauguré par l'Empereur Napoléon III pour honorer les participants de la guerre avec Annam 1862-63. Qui est la Sultana d'Eldir, où se trouve Eldir, qui était la Sultana et pourquoi a-t-elle été honorée de l'Ordre Impérial Asiatique? Est-ce que la médaille pendante de l'écu est connue? elle ne porte pas l'effigie de Napoléon III et pourrait venir de Thailande ou de Malaisie ?

Merci de donner vos suggestions et réponses à : afcel@dbmail.com

***
Jacques nous dit :

Ordre Asiatique de Morale Universelle

Cet ordre a été créé par la sultane mongole Alinea d'Eldir durant son séjour en France. Les statuts en furent autorisés le 6 juillet 1835 et approuvés quelques temps après par le Saint-Siége apostolique. Il était destiné à récompenser les personnes qui s'étaient distinguées par leurs belles actions, leur mérite et leurs vertus, qu'elle que fut leur nation. Les membres de l'ordre étaient divisés en cinq classes : chevaliers honoraires, chevaliers, officiers, commandeurs et grands-croix. Il cessa d'être conféré à la mort de la sultane, survenue en 1851.
Pour ce qui concerne l'Ordre Impérial Asiatique, voir justement l'article de Robert Bigsby, dans Notes & Queries, 28 mai 1870, que l'on peut télécharger sur Google en tapant "l'Ordre Impérial Asiatique"... On trouve également une biographie de ce Bigsby avec sa photo et sa signature, identique à celle qui est sur l'ex-libris.

***
De A.P. lecteur de notre blog :
je me permets de vous contacter au sujet de l'ex-libris attribué à la Sultana d'Eldir. Je vous renvoi à un article publié dans la Revue Belge de Numismatique de 1884 qui traite de ce pseudo Ordre "ésotérico-littéraire" connu également sous le nom de "Cercle de la noble porte de l'Elysée d'Eldir" : http://www.numisbel.be/1884_17.pdf Dans celui-ci, on note l'union d'Alina d'Eldir avec un certain Charles Mercier, ancien général de brigade, ainsi que la présence de certaines personnalités intellectuelles de l'époque qui étaient membres de ce cercle. Dans un autre ouvrage intitulé "les Sociétés Badines" d'Arthur Dinaux, on peut lire la description des brevets délivrés aux membres de cet Ordre, et la présence d'un "éléphant errant dans un petit jardin" qui symbolisait la charité. Peut-être faut-il y voir un rapport avec le blason présent sur l'ex-libris. Quoi qu'il en soit, je n'ai trouvé aucun blason qui pourrait correspondre à celui de l'ex-libris.

***