DON pour l'AFCEL afin de conforter le Pôle des Arts du Livre (cliquer sur le logo ci-dessous)

ADHÉSION & ABONNEMENT via HELLOASSO par CB sans frais (cliquez sur le logo ci-dessous)

Notre partenaire privilégié

mardi 18 août 2009

EX-LIBRIS à INTERPRETER : Pierre MESSMER


Qui pourrait interpréter en détail l'ex-libris qu'utilisait Pierre MESSMER dans ses livres ?
Qui pourrait nous en indiquer l'auteur ?
Merci de nous en révéler la signification des différents symboles le composant en nous écrivant au courriel : afcel@dbmail.com

***

2 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Je pense que l’ex-libris de Pierre MESSMER est assez simple à interpréter si l’on retrace sa superbe carrière au service de la France au travers des symboles qui le composent. Au centre de la gravure, les initiales de Pierre MESSMER, PM, sont posées sur une scène composée elle-même d’un soleil rayonnant se levant sur la mer ; le pied de la lettre P se superpose avec des faisceaux de licteur et se prolonge vers le bas en formant une ancre marine. Tous ces symboles évoquent la carrière coloniale et politique de Pierre MESSMER :
    - Administrateur colonial (l’ancre en est le symbole) Pierre MESSMER, breveté de l’Ecole nationale de la France d’outre-mer (le soleil se levant sur la Mer), fera successivement carrière de 1946 à 1959 comme administrateur, gouverneur ou haut commissaire de la République dans de nombreux pays allant de l’Indochine à l’Afrique sub-saharienne.
    - Homme politique, Pierre MESSMER occupera différents postes ministériels de 1960 à 1974, comme ministre des armées, ministre des départements et territoires d’outre-mer et enfin comme premier ministre (les faisceaux de licteur font partie des armoiries de la république française et sont particulièrement le symbole du premier ministre).
    Le centre de la gravure est entouré d’une torsade de cordages qui symbolise certainement son embarquement en juin 1940 cur le Capo Olmo, un bateau italien réquisitionné, qu'il aide à détourner sur Gibraltar puis l'Angleterre pour rejoindre les Forces françaises libres. La torsade est surplombée en son centre de la grenade à 7 flammes qui est le symbole de la Légion étrangère dont Pierre MESSMER était officier à la 13e Demi-brigade de Légion étrangère (13e DBLE), seule unité interarmes de la Légion étrangère, créée en 1940 et avec laquelle il participe aux combats en Érythrée, en Syrie, à la bataille de Bir Hakeim et à la campagne de Tunisie, avant de rejoindre Londres pour débarquer en août 1944 en Normandie et participer à la libération de Paris et à la campagne de France.
    Pierre ROUSSEAU, professeur, admirateur de Pierre MESSMER rencontré à l'Institut de France le 20 novembre 2006

    RépondreSupprimer