DON pour l'AFCEL afin de conforter le Pôle des Arts du Livre (cliquer sur le logo ci-dessous)

ADHÉSION & ABONNEMENT via HELLOASSO par CB sans frais (cliquez sur le logo ci-dessous)

Notre partenaire privilégié

vendredi 21 octobre 2011

COMMUNIQUE

ville de Nancy
musée des beaux-arts

Emotion et tristesse à Nancy à l’annonce de la disparition de Jacques Thuillier, mardi
18 octobre 2011.
André ROSSINOT, maire de Nancy, ancien ministre, a tenu, en lien avec Laurent
HENART, adjoint au maire délégué à la Culture, Claire STOULLIG, directeur, et les
équipes du musée des beaux-arts, à dire son attachement à la mémoire Jacques
Thuillier, un ami fidèle dont, aujourd’hui, Nancy et son musée des beaux-arts tiennent
à rappeler la générosité, l’attention et la gentillesse.
Considéré comme l’un des plus grands historiens de l’art, il enseigna à l’université de
Dijon et à la Sorbonne avant d’être élu en 1977 au Collège de France où il occupa la
chaire de la création artistique jusqu’en 1998. Il figurait également comme un
pédagogue d'exception dont les séminaires et les cours à l’Institut attiraient un
auditoire nombreux, captif, réceptif et toujours séduit.
Né dans la Meuse à Vaucouleurs en 1928, il était resté très attaché à la Lorraine.
Spécialiste de la peinture française du XVIIè, il se passionnait tout particulièrement
pour les peintres lorrains de ce siècle : Claude le Lorrain, Georges de la Tour,
Jacques Bellange?
Personnalité remarquable d’érudition mais aussi d’accessibilité et de disponibilité, il
entretenait avec Nancy des rapports tout à fait privilégiés. Son attachement au
musée des beaux-arts remonte à son adolescence. Il se plaisait à rappeler sa
première visite juste au sortir de la guerre? Puis il resta un fidèle ne cachant jamais
son plaisir à revenir régulièrement. En 1999, il se montra fort enthousiaste en
découvrant le musée agrandi et rénové.
Il connaissait parfaitement les oeuvres du musée, son intérêt pour les collections le
porta à travailler étroitement avec les conservateurs au point que ses contributions
culturelles et scientifiques au rayonnement de nos projets figurent parmi les plus
beaux événements de ce musée.
Il fut notamment co-commissaire de 2 grandes expositions qui marquèrent la vie
culturelle nancéienne et les visiteurs :
- Claude Gellée et les peintres lorrains en Italie au XVIIè siècle en 1982, aux côtés
de Simone Guillaume, conservateur du musée, et de Pierre Rosenberg
- L’art en Lorraine au temps de Jacques Callot en 1992, avec Claude Pétry,
conservateur du musée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire