DON pour l'AFCEL afin de conforter le Pôle des Arts du Livre (cliquer sur le logo ci-dessous)

ADHÉSION & ABONNEMENT via HELLOASSO par CB sans frais (cliquez sur le logo ci-dessous)

Notre partenaire privilégié

dimanche 4 janvier 2009

A propos de l’ex-libris de Dominique de Villepin.




Il y a peu de temps qu’eut lieu la vente de la bibliothèque premier Empire de Dominique Marie François René Galouzeau de Villepin, né le 14 novembre 1953 à Rabat (Maroc), écrivain, diplomate, avocat et homme politique français, Premier ministre du 31 mai 2005 au 15 mai 2007 et membre de l'Union pour un mouvement populaire (UMP). On peut télécharger le catalogue complet en PDF sur http://www.pba-auctions.com/html/index.jsp?id=1240 ) ; nombre de ces livres comportaient son ex-libris créé par Zao Wou-Ki

Né à Pékin dans une famille de grands lettrés, Zao Wou-Ki étudie la calligraphie, puis la peinture chinoise et occidentale à l'École des Beaux-Arts de Hangzhou de 1935 à 1941 où il deviendra par la suite professeur. En 1948, il décide de s’installer à Paris, et s'installe à Montparnasse, où il suit les cours d'Othon Friesz à l’académie de la Grande-Chaumière. Il rencontre alors Jean-Paul Riopelle, Pierre Soulages, Hans Hartung, Alberto Giacometti, Maria Helena Vieira da Silva. En 1950, la découverte de l’œuvre de Paul Klee à Berne fait prendre à Zao Wou-Ki un tournant radical vers une abstraction atmosphérique, peu à peu dégagée de toute référence tangible du réel. Ses toiles, qui souvent portent uniquement la date de leur achèvement, sont généralement de grandes dimensions, et se composent de couleurs brossées avec lyrisme par le peintre, formant des visions cosmiques. Le peintre est alors un des représentants les plus importants de l’abstraction lyrique en France, et trouve son originalité dans la conciliation d’une des formes les plus avant-gardistes de l’art européen et de la peinture chinoise traditionnelle. Sa rencontre avec Henri Michaux le pousse à renouer avec la technique de l'encre de Chine, et à développer des thèmes abstraits influencés par la peinture chinoise traditionnelle. Zao Wou-Ki a également une intense activité d’illustrateur, et a notamment livré des gravures et lithographies pour des ouvrages d'Henri Michaux, René Char, André Malraux, Léopold Sédar Senghor ou Yves Bonnefoy. En 1964, Zao Wou-Ki est naturalisé français grâce à Malraux. Il est membre depuis 2002 de l'Académie des Beaux-Arts de l'Institut de France. (in http://arts.fluctuat.net/Zao-Wou-Ki.html).


Note du président de l'AFCEL :
En souvenir du 32ème Congrès FISAE qui s'est tenu en Chine à l'automne dernier et pour souligner s'il le fallait encore que les préceptes de base qui régissent la création d'ex-libris sont loin d'être remplis par la perception sinologue; en effet la toute première mission d'un ex-libris est d'indiquer au vulgum pecus le nom du propriétaire du livre où est apposée cette marque. Quant à moi,permettez moi de rester dubitatif quant à la lecture exlibriste de cette expression graphique d'un grand artiste chinois et je doute fort, qu'à part le titulaire et le créateur, l'on puisse déterminer le propriétaire à la seule vue de cette vignette.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire